On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve – Héraclite

Tout est mouvement. Du fleuve où on se baigne à l’air que l’on respire en passant par notre propre intérieur, tout n’est que mouvement.  La feuille, jusqu’alors vierge de toute brise, c’est plus la même après avoir été arrachée à sa branche par une bourrasque. Elle reste feuille, mais est différente.  Le saumon, habitué àLire la suite « On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve – Héraclite »