La liste de nos interdits – Koethi Zan

Caractéristiques :

  • Auteur – Koethi Zan
  • Editeur – Fleuve Noir
  • Parution – 2013
  • Pages – 368
  • ISBN – 978-2265097988

4ème de couverture :

À 18 ans, Sarah est kidnappée avec sa meilleure amie, Jennifer. Avec deux autres jeunes filles, elles passeront trois ans enfermées et torturées dans une cave. Jennifer n’y survivra pas. Dix ans plus tard, Sarah vit cloîtrée dans son appartement new-yorkais quand elle apprend que son bourreau va être libéré sur parole. Dans l’espoir d’apprendre où il a dissimulé le corps de Jennifer et pour enfin tourner la page, la jeune femme décide de se confronter à son ravisseur. À ses risques et périls…

Mon avis :

La liste de nos interdits n’est pas le genre de roman à mettre entre toutes les mains. Fort et violent, il pourrait choquer les personnes les plus sensibles. Ceci dit, au vu de la quatrième de couverture, je ne m’attendais pas à ce genre de récit.

En effet, je m’attendais plus à lire le passé de ces jeunes filles kidnappées. Leur calvaire, leurs supplices… Un thriller psychologique en huis-clos comme peut nous en proposer parfois Karine Giebel. Si c’est ce que vous cherchez, passez votre chemin, ce livre ne vous conviendra pas.

Pourquoi ? Tout simplement parce que ce livre est un roman sur l’espoir et la reconstruction. Nous suivons les victimes quelques années après les faits, dans leur quête pour la vérité et la justice. On les voit dans leur nature la plus fragile et délicate. Leurs peurs, leurs angoisses, leurs traumatismes… Mais aussi leur force, leur espoir et leur pugnacité.

Il est impossible de détester ces filles, même si elles peuvent être agaçantes ou exaspérantes. Où la limite entre un comportement résultat d’un caractère initial, et celui résultant d’un traumatisme ? La barrière est fine.

Bien rythmé dans l’ensemble malgré un ralentissement trop fort en milieu de roman, l’autrice nous embarque dans son univers sombre et malsain, tantôt avec violence, tantôt avec douceur. Portant son regard sur des sujets tabous (kidnapping, viol, séquestration, traumatisme psychologique, trafic d’être humain, etc), ce roman est une véritable claque pour qui n’est pas préparé.

Le style reste somme de toute assez basique. Fluide et bien construit, sans particularité… C’est un des bémols de ce roman cela moi : un style un peu trop timide.

En bref, un bon thriller psychologique qui, pour une fois, est teinté d’espoir et de lumière.

Citations :

Pour nous, il n’y avait pas de destin. Le destin était une notion derrière laquelle se cachaient ceux qui n’étaient pas préparés. Une excuse que l’on brandissait lorsqu’on avait fait preuve de négligence, qu’on avait relâché son attention. Le destin, c’était la béquille des faibles.

– Une typologie de victime ? Dans le sens où je serai le type de personne à se faire enlever ?

– Pas exactement. Mais nous pouvons étudier des schémas de comportements, d’activités, de lieux – ce genre de choses – afin de développer des modèles de personnes prédisposées à devenir des victimes.
[…]
Voilà donc ce qu’ils fabriquaient dans ces grandes universités. Ils s’asseyaient autour d’un table et essayaient de déterminer si vous aviez inconsciemment initié le malheur et le chaos. Bien sûr, ils vous tenaient pour responsable. C’était votre faute, vous étiez si imprudente, vous aviez laissé le mal s’abattre sur vous.

– Il ne faisait que suivre sa destinée. Inutile de me fatiguer à le détester. C’est comme ça. Ce sont les cartes qu’on m’a données. Quand on souffre déjà, ça ne sert à rien de regretter en plus.

Ma note : 14.5/20

  • Scénario –  3.75/4
  • Ecriture/Style – 2.75/4
  • Potentiel d’addiction – 2/3
  • Personnage – 1.25/2
  • Emotions – 1.25/2
  • Originalité/Créativité – 1.5/2
  • Suspens – 1.5/1.5
  • Humour – 0.5/1.5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s