Le Médaillon d’Émeraude (Le Médaillon d’Émeraude 1/2) – Anne-Sophie Le Bris

Caractéristiques :

  • Auteur – Anne-Sophie Le Bris
  • Éditeur – Les éditions abordables
  • Parution – 2016
  • Pages – 300
  • ISBN – 978-2374310336

4ème de couverture :

Avril 1650, Emma doit fuir Bordeaux. Déguisée en mousse, elle embarque pour les Indes Occidentales afin d’échapper à une mort certaine et pour avoir une chance de rejoindre Londres. Parviendra-t elle à dissimuler sa véritable identité, malgré les sentiments qu’elle éprouve pour le Capitaine Spencer…

Mon avis :

Que dire du Médaillon d’Émeraude, romance historique et roman d’aventure ? Plusieurs choses en tout cas.

Le roman reste une belle surprise, même si elle est en demi-teinte me concernant, et ce, pour plusieurs raisons.

Premièrement, le traitement historique est trop léger à mon goût. J’apprécie énormément les intrigues qui se placent dans des cadres historiques précis, et je suis restée un peu sur ma faim. Bien que le cadre historique soit bien situé et explicité, il n’est que trop peu exploité tout au long du texte. De fait, on a plus l’impression d’avoir une toile de fond, un décors choisi, que vraiment un élément important et fondateur de l’oeuvre. Certains passages d’explications et de contextualisation sont plus proches de l’article encyclopédique (dans le sens où les faits nous sont annoncés d’un bloc et non pas de manière diffuse dans le roman) que de la narration, et c’est un point vraiment dommageable. Si je devais faire une analogie avec un autre genre romanesque, je prendrai l’exemple des romans de fantasy. Nous sommes plus proche ici du roman de fantasy qui décrit toutes les subtilités de son monde d’un seul coup, plutôt que de l’étaler dans tout le roman pour le rendre plus digeste et compréhensible.

Ensuite, le traitement des personnages. C’est ce qui est le plus dommage. Bien qu’ils soient travaillés, ils sonnent creux. Très stéréotypés, parfois complètement incohérent, leur construction est quelque peu anarchique et encore un peu trop à l’état d’esquisse pour qu’ils soient vraiment appréciables, appréciés, et puissants comme l’autrice se les imaginait certainement. Malheureusement, à cause de cela, j’ai eu énormément de mal à rentrer à proprement parler dans l’histoire, à m’identifier aux personnages, et à vraiment vibrer avec eux au sein de leurs aventures (pourtant nombreuses).

Mais ce roman est loin d’être mauvais. Un mauvais roman, en général, je ne le termine pas, ou bien je mets des mois à le terminer. Celui-ci, je n’ai pas réussi à m’en détacher. Je n’ai pas réussi à le poser. Je l’ai lu en deux jours, même pas. Alors pourquoi cet engouement alors que certaines choses me dérangeaient profondément ?

Tout simplement parce qu’il n’y a pas que du mauvais, loin de là.

L’histoire en elle-même est fabuleuse, accrocheuse, et surtout, très bien rythmée. On a envie de savoir ce qui va se passer ensuite. L’autrice a réalisé un véritable travail de recherche historique, afin de pas écrire de bêtises dans son livre (et ça, inutile de le rappeler, fait parti intégrante du travail de l’écrivain quand il se met en tête d’être un livre sur un sujet qu’il ne maîtrise pas, qu’il soit historique ou non).

Malgré le fait qu’ils soient un peu cliché, on s’attache tout de même aux personnages, au point de vouloir à tout prix savoir comment ils vont évoluer, comment vont avancer leur relation.

Tout cela fait que même si certaines choses sont dommageables et sont venus altérer ma lecture, j’ai tout de même passé un très agréable moment, tout comme j’ai hâte de trouver du temps pour me plonger dans le second tome. D’autant plus que les problèmes que j’ai pu soulever pourront être rectifiés avec aisance si l’autrice décide de ré-écrire son roman un jour.

En bref, un roman certes en demi-teinte, mais au potentiel addictif hors du commun.

Citations :

Aucun relevé !

Ma note : 13.25/20

  • Scénario –  3.5/4
  • Ecriture/Style – 1.75/4
  • Potentiel d’addiction – 3/3
  • Personnage – 0.75/2
  • Emotions – 0.75/2
  • Originalité/Créativité – 1.5/2
  • Suspens – 1/1.5
  • Humour – 1/1.5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s