La destinée des désolations (Les destinée des désolations 1/?) – Arnaud Niklaus

Caractéristiques :

  • Auteur – Arnaud Niklaus
  • Editeur – Autoédité
  • Parution – 2018
  • Pages – 77
  • ISBN – 978-1981096947

4ème de couverture :

Dans un futur proche, Casey Alexander parcourt les restes du monde, avec un seul but en tête : trouver un havre de paix. Au cours de son périple, il rencontrera ses futurs alliés… Comme ses futurs ennemis ! En leur compagnie, Casey tentera l’impossible pour survivre et trouver une terre accueillante où vivre…

Mon avis :

Un monde post-apocalyptique, l’errance d’un homme en quête d’un lieu de paix, une société anarchique sur le déclin… Ce court roman – qui fait plus la taille d’une nouvelle que véritablement d’un roman – avait pas mal de chose pour bien fonctionner… mais ça n’a pas été le cas, malgré quelques bons points. 

Je vais commencer par les bons points : le monde a très clairement été travaillé. Bien que le premier tome soit vraiment très court, il sous-entend très bien que le monde a vraiment été travaillé et pensé par l’auteur. 

Il en va de même pour l’idée et le message que veut véhiculer l’auteur : on sent très bien la volonté de passer un message pacifiste, alliée à une certaine conscience du monde et une conscience écologique comme politique. 

En bref, je pourrais dire que l’auteur a les bases pour faire quelque de bon. Alors pourquoi est-ce ça ne fonctionne pas ? La mise en avant n’est pas optimale. 

Je m’explique. Bien que le monde soit intéressant, il est très mal mis en avant. Les rares descriptions que nous avons manque cruellement de visualité, empêchant toute possible projection et toute création d’image dans la tête du lecteur. De même, l’auteur n’arrive pas à jouer avec le rythme ou avec les ambiances, limitant grandement l’immersion dans son monde. La narration manque de saveur et d’épice, et c’est bien dommage. 

Il en va de même pour ses messages et ses personnages. Bien que les volontés soient plus que louable, la réalisation n’est pas au rendez-vous. Les personnages sont bâclés, et bien qu’ils aient tous un caractère bien particulier, ils sont tellement poussé à l’extrême qu’ils en deviennent plus ridicules et caricaturaux que vraiment vraisemblables et agréables. De même, les dialogues semblent trop peu naturels et les sentiments trop artificiels pour permettre un quelconque attachement aux protagonistes. 

Qui plus est, le style manque d’affirmation. On y sent quelques esquisses, mais rien de vraiment concret pour autant. Trop bancal pour vraiment porter son lecteur, son monde et ses personnages, le roman donne plus un effet de premier jet que vraiment de texte abouti. Cette impression n’est que renforcé par la sur-abondance de parenthèses dont le contenu aurait pu être aisément inséré dans la narration, ou à des parenthèses que j’appelle de rédaction. C’est à dire que dans ces parenthèses, on a une réflexion même de l’auteur sur une hésitation. Par exemple :

« Isabelle attendit qu’on (que l’on ?) n’entende plus le bruit des pas de ses gardes, et se laissa tomber dans son trône. »

Inutile de préciser que ce genre de chose n’a rien a faire dans un roman abouti et dans sa version finale, surtout si ce dit-roman (comme indiqué dans les remerciements) est passé entre les mains d’une bêta-lectrice/correctrice. 

En bref, un court roman qui avait vraiment du potentiel mais qui, par une mauvaise mise en avant et un manque d’expérience littéraire, ne fonctionne pas. 

Citations : 

Aucun relevé ! 

Ma note : 8.25/20

  • Scénario –  2.75/4
  • Écriture/Style – 1.5/4
  • Potention d’addiction – 1.25/3
  • Personnage – 0.5/2
  • Émotions – 0.25/2
  • Originalité/Créativité – 1.25/2
  • Suspens – 0.5/1.5
  • Humour – 0.25/1.5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s