Contemporain·Poésie

L’année poétique – Frédéric Marcou

cover-524.jpgCaractéristiques : 

  • Auteur – Frédéric Marcou
  • Editeur – Atramenta
  • Parution – 2012
  • Pages – 110
  • ASIN – B00A3FRIWU

4ème de couverture :

Une année au fil de la poésie, pour se laisser bercer et transporter par de simple mots.

Mon avis :

Comme vous le savez, je tente de diversifier au maximum mes lectures, et d’aller toucher des genres que je n’osais explorer auparavant, notamment la poésie. Et quoi de mieux pour commencer qu’un petit recueil aussi mignon, que bien écrit ?

Le style de Frédéric Marcou est assez spécial. Certain pourrait le qualifier de banal, pour ne pas dire sans intérêt… Mais ce ne fut pas mon cas. Même si on est loin des hautes sphères de Hugo ou de Rimbaud, le poète a ici son propre univers, son propre style… Et le plus important à mes yeux en poésie, un regard différent sur le monde et sa propre vie.

Le recueil ici n’est rythmé que par une seule chose : le coeur de son auteur. Pas de grande envolée sur un thème engagé, pas de figure de style ou de chose complexe à outrance… Seulement des mots, jetés là sur le papier, par un homme qui voit les choses d’un oeil de poète.

Et c’est en cela que j’ai trouvé le recueil intéressant. Beaucoup pense que la poésie n’est accessible qu’à une élite bien précise, ayant un vocabulaire riche et une aisance déconcertante avec les mots. Alors que c’est faux, et l’auteur nous le prouve bien : tout le peux écrire de la poésie, si tant est qu’il ait un regard poétique et une fibre poétique du monde.

D’un point de vue purement personnel, j’ai adoré lire ces poèmes du quotidien, ces vers sur la vie de tous les jours… J’aurais cependant aussi aimé avoir quelques poèmes un peu moins personnel et intrusif sur la vie de l’auteur, et en avoir un peu plus traitant de sujet extérieur, ou du moins qui n’ont pas tous un rapport direct avec la vie de l’auteur. J’ai eu parfois un peu trop l’impression que l’auteur écrivait uniquement pour lui, et non pas en vue de faire lire ces textes.

Niveau poèmes eux-même, j’ai eu une préférence pour :

  • J’aurais aimé
  • J’aurais appris
  • J’étais vieux
  • Petit poème

En bref, un recueil de poésie bien monté, qui aurait cependant mérité plus de poème moins intrusifs.

Citations :

Je sais aussi
Que, pour persévérer
Il faut avoir envie de continuer

Ma note : 16/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s