Contemporain·Drame

Vénus – Jérémie Lahousse

couv46400073Caractéristiques : 

  • Auteur – Jérémie Lahousse
  • Editeur – Paulo-Ramand
  • Parution – 2016
  • Pages – 124
  • ISBN – 978-2754304856

4ème de couverture :

Décidément Jacqueline n’a pas de chance ! Elle se fait renvoyer de son travail et abandonner par son compagnon, et ce n’est pas la première fois. Un beau matin, elle reçoit une lettre dans laquelle se trouvent des analyses sanguines et un post-it. Elle aurait peut-être un cancer. Les tests cliniques confirment cette hypothèse et le médecin annonce à Jacqueline la couleur : ses prochains mois seront rythmés par des traitements de choc. La situation est délicate, mais la femme a du courage et décide de lutter de toutes ses forces contre ce monstre invisible qu’elle croit être la conséquence de blessures de son passé. Dans son malheur elle a de la chance : lors de sa première cure, elle rencontre un jeune chirurgien avec lequel elle noue des liens très particuliers.

Mon avis : 

Pour changer un peu des mondes imaginaires, ou torturés, j’avais besoin de me replonger dans le présent et dans notre réalité, tout en explorant un domaine à peu près connu. Une lecture sympathique, pour passer le temps, et de laquelle on peut tirer quelques enseignements.

Le thème principal de ce livre n’est pas des plus joyeux, mais le roman n’en devient pas pathos et triste pour autant : le cancer, et plus particulièrement, la leucémie. On suit tout au long de Vénus une femme qui perd tout, et apprend qu’elle est atteinte de cette dure maladie.

Nous suivons son combat, mais aussi son quotidien.

Il n’y a pas beaucoup à dire sur les actions, les personnages, car ils sont pas exceptionnels et mémorables, dans le sens où ce ne sont pas des héros dans le sens littéraire ou cinématographique, mais des héros dans le sens humains et réel du terme. Des personnages pouvant être Monsieur et Madame tout le monde, votre voisin, votre épicier, le tenancier du kebab du coin… Ou même vous ! Ce qui est un excellent point.

Deuxième très bon point : pour une fois, on lit un roman qui aborde le sujet du cancer, sans pathos, et d’un angle destiné aux adultes et non pas à un lectorat young-adult. J’étais curieuse de voir la différence entre les deux traitements, et c’est sans appel : la dimension adulte est peut être un peu moins émouvante, mais plus proche de réalité du terrain.

Et enfin, ce que j’ai le plus apprécié : on ne se concentre pas sur la souffrance du malade. Sur ce que vont vivre ses proches, ce qu’il ne va pas pouvoir faire… Mais bel et bien sur sa vie, son combat, mais surtout sur ce qu’il reste de vie au malade en dehors du cancer. C’est à dire des choses de la vie courante : retrouver des personnes perdues de vue, sortir, rire, aimer, avoir peur… Être humain.

Malheureusement, quelques bémols sont à noter, notamment un style parfois trop famillier et en décallage en comparaison de la situation, avec des scènes pas forcément des plus claires parfois.

En bref, un roman court, aussi doux que puissant, qui met l’accent sur une facette de la maladie trop peu mise en avant.

Citations :

Aucun relevé !

Ma note : 13.75/20

• Scénario – 2.75/4
• Ecriture/Style – 2.5/4
• Potentiel d’addiction – 2/3
• Personnage – 1.25/2
• Emotions – 1.5/2
• Originalité/Créativité – 1.75/2
• Suspens – 1.25/1.5
• Humour – 0.75/1.5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s