Érotique·Coup de coeur·Drame·Philosophie/Réflexion·Romance·Thriller

Oeil pour Oeil – Cha Raev

couv54221894Caractéristiques : 

  • Auteur – Cha Raev
  • Editeur – Mix
  • Parution – 2016
  • Pages – 352
  • ISBN – 978-2375210086

4ème de couverture : 

Jusqu’où iriez-vous pour vous venger ? Cyril est un homme brisé. Vide. Vide de toute raison, de toute espérance. Tout ce qui lui reste, c’est le but qu’il s’est fixé. Sa rage et sa haine sont les seules flammes qui brûlent encore en lui. Pour assouvir sa vengeance, il acceptera de plonger en enfer. Son enfer mais aussi celui des autres. Un jeu d’illusions et de miroirs qui le mènera aux frontières de la moralité, le contraindra à les repousser. Mais parfois, la rédemption se trouve au plus profond de la damnation.

Mon avis :

Rien que par son résumé, je me suis doutée que ce livre allait beaucoup me plaire. Intuition qui s’est confirmée quand j’ai découvert le style de l’auteur… C’est un coup de coeur !

Le style de Cha Raev est sublime. Il arrive à être à la fois voluptueux, léger, et extrêmement personnel… Mais aussi extrêmement dur, glaçant et grave. Un mélange haut en couleur qui arrive à se placer au plus proche de l’être humain, au plus proche de la réalité d’un esprit. Et c’est phénoménal. La charge émotionel des mots et les tournures de phrases donnent au roman une dimension émotionnellement très intense. Préparez vos mouchoirs !

Pour ce qui est de l’intrigue, on est sur quelque chose d’assez basique, mais qui marche extrêmement bien : un amour perdu, une envie de vengeance… Et c’est la déchéance. Un cocktail explosif entre les bonnes mains (et surtout avec les bons mots !).

L’histoire elle… J’en ai rarement lu d’aussi palpitante et d’aussi prenante, émotionnellement parlant.  On suit les aventures à travers les yeux de Cyril. Somme de toute, elle est plutôt simple, mais elle est tellement bien menée… Je ne veux pas en dire trop de peur de spoiler et de vous faire perdre la petite étincelle que j’ai eu pendant ma lecture. Sachez simplement qu’elle est excellente, palpitante, et pleine de rebondissement qui ont su me faire grimper aux rideaux !

J’ai rarement vu des personnages aussi travaillés, et qui arrivent à retranscrire autant d’émotion.

Cyril, bien qu’il soit notre personnage principal, n’est pas le plus travaillé à mon goût, même s’il approche de la perfection. Il est… Humain. Il fait des erreurs, les assume plus ou moins bien. Il pleure, il sourit… Et déterminé.

Le personnage le plus travaillé reste à mon sens le Papillon. Mystérieux, ambigüe… On arrive à ressentir l’ambiance lourde et feutrée qu’il apporte aux scènes, tout comme on arrive à sentir cet anneaux se former autour de notre poitrine quand il est là, comme c’est le cas pour Cyril.

Ce que je trouve extrêmement fort, c’est que Cha Raev a réussi à placer dans son monde dur et impitoyable, une romance M/M extrêmement puissante et émouvante. Un énorme point positif, qui vient rajouter de la profondeur au texte, mais aussi, à choisir, de la lumière ou de l’ombre. Autant prévenir, les scènes de sexe sont explicites.

En bref, ce livre m’a fait vibrer. De l’action, une romance, des sentiments forts, un but… Un roman excellent qui saura vous faire vibrer et sortir les mouchoirs !

Citations :

Quand un grand venait nous chercher des poux dans la tête, on lui cassait la gueule ensemble. Ou bien on se faisait étaler… Toujours tous les deux.


C’est pas facile d’être responsable du bien-être de quelqu’un.


La rage n’est ni tiède, ni apaisante. Elle vous consume, vous dévore. Ce que vous êtes, qui vous êtes, et tout ce que vous aviez prévu de faire ou d’être.


La patience est une voie difficile, mais aussi celle de toutes les satisfactions. Elle est la voie du temps, du discernement ; contrairement à la hâte qui ne se dévore que dans la passion et le tourment.


Qu’importe le vin pourvu qu’on ait l’ivresse.
Qu’importe le coupable pourvu qu’on ait la vengeance.


Les illusions sont commes les papillons de nuit : attirés par les lumières artificielles. Elles ne s’épanouissent que dans l’obscurité et le doute. Elles ne sont pas tangibles et il est impossible de s’en saisir. Les illusions flottent à la limite de ce quelque chose, de cette conscience où tout se brouille. Elles sont parfois vénéneuses, et pourtant on ne peut en détourner le regard, au risque de se laisser happer par leur parfum suave et toxique. Les contempler, c’est se retrouver piégé devant la danse lascive d’un serpent doré, si hypnotique qu’on en vient à espérer sa morsure autant qu’à la redouter.

Ma note : 19.25/20

• Scénario – 3.75/4
• Ecriture/Style – 4/4
• Potentiel d’addiction – 3/3
• Personnage – 2/2
• Emotions – 2/2
• Originalité/Créativité – 1.5/2
• Suspens – 1.5/1.5
• Humour – 0.5/1.5
• Bonus « Charge émotionnelle » : +1pt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s