Comédie·Fantasy/Fantastique·Jeunesse

Les frontières de glace (La Quête d’Ewilan 2/3) – Pierre Bottero

couv3848240Caractéristiques : 

  • Auteur – Pierre Bottero 
  • Editeur – Rageot
  • Parution – 2003
  • Pages – 303
  • ISBN – 978-2700249279

4ème de couverture : 

En Gwendalavir, Ewilan et Salim partent avec leurs compagnons aux abords des Frontières de Glace pour libérer les Sentinelles garantes de la paix. Ils repoussent en chemin les attaques de guerriers cochons, d’ogres et de mercenaires du Chaos, résolus avec les Ts’liches à tuer Ewilan, mais se découvrent un peuple allié : les Faëls. Salim se lit d’amitié avec une marchombre aux pouvoirs fascinants, tandis qu’Ewilan assoit son autorité et affermit son Don.

Mon avis :

Même si c’est la troisième fois que je le lis, je ne m’en lasse toujours pas !

Le style de Bottero est toujours fidèle à lui-même : à la fois beau, extrêmement travaillé et parfois même poétique, il reste (relativement) accessible à la jeunesse, par le ton employé. Il arrive à être très froid et très dur, mais ici, une pointe d’un petit quelque chose rend l’atmosphère plus souple, et ce n’est pas plus mal.

L’intrigue, elle, est purement fantasy. Une quête, un périble, des ennemis, tout ça, tout ça… Vous voyez le topo ? Même si ça ne transpire pas l’originalité, Bottero arrive à en faire quelque chose de merveilleux, qui nous transporte très loin.

Pour ce qui est l’histoire, on peut dire qu’elle est pleine de rebondissements et de révélations plus ou moins grandes, nous ravissant toujours ! Quelques batailles, des tranches de rires, des leçons… Tout ce qu’on adore !

Les personnages, eux, sont approfondis, et certains se révèlent un peu plus…

Ewilan s’endurcie de plus en plus, et s’affirme, tant elle-même que son don. Même si parfois, elle m’a un peu agacée…

Salim en fait de même. Même s’il a toujours le mot pour rire, il est plus sage, plus posé…

Edwin… Ahhhh Edwin… On découvre que derrière cette carapace de muscle, d’armure et de sabre, se cache un homme sensible. Un peu bourru peut-être, mais sensible.

En bref, un très bon second tome !

Citations :

La vérité est qu’il n’y a pas de sens pour décrire ce qu’on imagine et donc pas de verbe pour en parler…


Sans plus tarder, il se dirigea vers Ellana.
– J’ai gaffé ? demanda Salim.
– Je crains que cela ne devienne une habitude ! commenta Bjorn sans aucune pitié.
– Je ne pouvais pas savoir… se justifia le garçon.
– Peut-être, mais une chose est sûre : si les différentes parties de ton corps faisaient la course, ta langue arriverait loin en tête, et ton cerveau largement en dernier.


L’Amour est une clef qui ouvre la voie à tous les possibles.

Ma note : 18/20

• Scénario – 3.5/4
• Ecriture/Style – 3.75/4
• Potentiel d’addiction – 2.75/3
• Personnage – 2/2
• Emotions – 1.75/2
• Originalité/Créativité – 1.5/2
• Suspens – 1.25/1.5
• Humour – 1.5/1.5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s