Coup de coeur·Fantasy/Fantastique·Philosophie/Réflexion

Ellana (Le Pacte des Marchombres 1/3) – Pierre Bottero

couv62359940-gifCaractéristiques : 

  • Auteur – Pierre Bottero 
  • Editeur – Rageot
  • Parution – 2006
  • Pages – 440
  • ISBN – 978-2700250985

4ème de couverture : 

Seule survivante d’un groupe de pionniers après l’attaque de Raïs, au nord de l’Empire, une fillette est recueillie par le peuple des Petits. Elle grandit dans la Forêt Maison à l’écart des hommes et décide, à l’adolescence, de partir en quête de ses origines. Sous le nom d’Ellana, elle croise le plus grand des marchombres, le maître Jilano Alhuïn, qui l’initie aux secrets de sa guilde. Son apprentissage est semé d’embûches, de rencontres et d’inimitiés.

Mon avis :

Il était impensable pour moi de continuer à tenir ce blog sans que les merveilles de Bottero y figurent. Voici donc le premier tome d’une de mes sagas coup de coeur… Ellana.

Le style de Pierre Bottero est certainement un des meilleurs que j’ai pu lire. Riche tout en étant simple, complexe mais compréhensible, puissant et doux… Il arrive à jouer avec les mots et avec nos émotions avec une facilité déconcertante.
Le Pacte des Marchombres est, en général, classé dans la catégorie jeunesse. Mais je trouve en tout cas qu’ici, l’écriture est bien plus adulte, et certains passages bien plus noirs et oppressant que dans d’autres de ses séries (comme La Quête d’Ewilan par exemple).
Particularité de cette série ? La poésie marchombre. Une pure merveille. Inspirée des haïkou japonais, cette poésie est faite pour écrite, et non dite. Magnifique.

L’intrigue même de ce premier tome et bien… Est caractéristique d’un premier tome : découverte des personnages, présentation du monde, de ses tenants et de ses aboutissants… Le tout, sur un fond de fantasy extrêmement bien menée. Un univers très développé et complet, absolument magique.

L’histoire… C’est du Bottero. Un début magique, avec des étoiles dans les yeux, très enfantin, pour évoluer sur des choses de plus en plus sérieuses et un peu plus sombre au fur et à mesure que notre héroïne grandit et vit. Ici, pas de quête à la recherche d’un objet ou de personne : la seule quête que suit Ellana, est la quête d’elle-même.
La part de philosophie dans ce tome – comme dans la saga complète du Pacte des Marchombres – est omniprésente. En suivant une formation de marchombre, Ellana se lie aussi à un mode de vie, un mode de pensée, prônant l’équilibre et la liberté. De ce fait, tout au long du tome, on peut y voir un enseignement, ou du moins, la transmission d’un certain mode de pensée.

Les personnages sont tout aussi complets et fabuleux que le monde dans lequel ils évoluent.

Ellana… Un de mes personnages féminins favoris. Humble, forte, courageuse… Rebelle et libre. On ne va pas se le cacher, elle correspond pour moi à l’idéal féminin par excellence. Extrêmement attachante, elle sait nous toucher au plus profond de nous-même…

Nillem lui, est plus arrogant, plus ambitieux… Cela pour avoir ses avantages et ses inconvénients, mais sa manie à toujours vouloir être le plus fort et le meilleur peut être dérangeante à la longue.

Jilano… Comment parler de ce tome sans parler de Jilano ? Un ami, un confident, un maître marchombre… Une boussole. Dur et implacable dans son enseignement, il est pourtant d’une douceur inconsidérée. Il me fait tout de suite penser à un très bon ami à moi, qui, en quelque sorte, est aussi ma boussole…

En bref, ce tome est une véritable perle. Émotions et aventures sont au rendez-vous, en plus d’une dimension philosophique loin d’être négligeable… À lire à tout prix, pour les jeunes comme pour les moins jeunes !

Citations :

– Il y a deux réponses à ta question. Comme à toutes les questions, tu le sais bien. Laquelle veux-tu entendre ?
– Les deux.
– Laquelle en premier alors ?
La fillette plissa le nez.
– Celle du savant.
[…]
– Et la réponse du poète ?


– Les hommes sont comme les nuages. Ils sont chassés en avant par un vent mystérieux et invisible face auquel ils sont impuissants. Ils croient maîtriser leur route et se moquent de la faiblesse des nuages, mais leur vent à eux est mille fois plus fort que celui qui souffle là-haut.


Est-ce raisonnable de s’attacher aux gens alors qu’à tout moment ils pouvaient vous être arrachés ?


Élan de vie
Murs oubliés
Libre.

Poésie marchombre


– N’oublie jamais, celui qui croit savoir n’apprend plus.


Force lumineuse et bienveillante
Gratitude infinie pour celui qui guide
Respect.


Jilano porta la main droite à son coeur. Aucun mot ne sortit de sa bouche.
Seuls ses yeux parlèrent.


– Qu’est-ce que le Pacte des marchombres, jeune apprenti ?
– Une lumière sur la voie. Un guide qui permet de ne pas s’en éloigner.
– Qui sont les membres du Conseil, jeune apprenti ?
– Les garant du Pacte. Six maîtres marchmbres choisis parmi les plus anciens pour ouvrir la voie aux plus jeunes. Six maîtres marchombres charés de garder le maître-mot.
– Quel est le maître-mot, jeune apprenti ?
– Liberté.


Limites sans cesse repoussées
Plaisir infini
Écriture.

Ma note : 18.5/20

• Scénario – 4/4
• Ecriture/Style – 4/4
• Potentiel d’addiction – 3/3
• Personnage – 2/2
• Emotions – 2/2
• Originalité/Créativité – 2/2
• Suspens – 0.5/1.5
• Humour – 1/1.5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s