Jeunesse·SF

Transfert – Rémi Stephani

couv21005991Caractéristiques : 

  • Auteur – Rémi Stephani 
  • Editeur – Syros
  • Parution – 2016
  • Pages – 432
  • ISBN – 978-2748517507

4ème de couverture : 

Victor et Valentin ne se sont jamais rencontrés. Le même jour, à la même minute, ils sont chacun victime d’un accident fatal. À cet instant précis a lieu un transfert inexplicable… Valentin devient Victor et Victor, Valentin. Commence alors l’histoire mouvementée de leur deuxième vie.

Mon avis :

Je tiens à remercier l’équipe de lecteurs.com de m’avoir fait parvenir ce livre qui m’intriguais beaucoup ! Malheureusement, même si ce fut une bonne lecture, je ne suis pas tant emballée que ça, voire même un poil déçue…

Le style d’abords est, contrairement à ce que je pensais, extrêmement impersonnel. Dans les deux premières parties où tout se met en place je peux comprendre, d’autant plus que nos personnages se retrouvent dans une situation particulière. Mais tout au long du roman ? J’ai trouvé que c’était extrêmement plat malgré les rebondissements, et c’est vraiment dommage… Malgré la fluidité et la richesse de vocabulaire, il perd toute saveur…

Pour ce qui est de l’intrigue, j’avoue avoir eu du mal à la cerner, et sauf cas exceptionnel, ce n’est pas vraiment bon signe, car cela implique qu’il n’y a pas de fondement propre et de base. Là, on a un semblant de fantastique, voire paranormal, avec de la contempo’ pas top-top. À revoir.

Pour ce qui est de l’histoire, je trouve ça assez intéressant comme concept, même s’il est déjà très exploité dans l’industrie du cinéma, et apparemment dans la littérature aussi (je fais confiance à mon ami Treky pour cela). Mais comme c’est le premier que je lis avec une sorte d’échange de pensée à travers un autre corps (tiens, ça me rappelle la philosophie pythagoricienne là, avec la métaphysique et tout ça…). Un concept assez original mais qui, ce que je regrette amèrement, est amoindri par un style trop impersonnel.

Les personnages sont… Bon, on ne va se mentir, ils sont plats. Je ne vais pas plus développer cette partie pour éviter les spoils, mais malgré la gentilesse et autres qualités des personnages, ils sont plats au possible, à la limite du cliché. Très décevant sur ce point.

En bref, un livre avec qui j’ai passé un bon moment, mais que je ne conseillerai pas forcément.

Citations :

Quand vous avez frôlé la mort, vous vous sentez plus vivants que les autres.


Pour lui, le passé est une propriété privée où ne sont autorisés à entrer que ceux qui y sont invités.

Ma note : 9.25/20

• Scénario – 2/4
• Ecriture/Style – 1.5/4
• Potentiel d’addiction – 1.75/3
• Personnage – 0.5/2
• Emotions – 0.75/2
• Originalité/Créativité – 1.25/2
• Suspens – 1/1.5
• Humour – 0.5/1.5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s