Comédie·Historique

Percy Jackson et les héros grecs – Rick Riordan

couv36447493Caractéristiques : 

  • Auteur – Rick Riordan
  • Editeur – Albin Michel
  • Parution – 2015
  • Pages – 554
  • ISBN – 978-2226318718

4ème de couverture : 

Qui a coupé la tête de Méduse ? Qui a dompté Pégase ? D’Hercule à Orphée en passant par la mort du Minotaure, Percy raconte TOUT !
Contre la promesse d’un an de pizzas gratuites, Percy Jackson nous livre cette fois la vie de douze héros et héroïnes grecs ! Parmi eux, on retrouve des stars incontournables, comme Hercule, Persée ou Jason, mais on découvre aussi d’autres figures, moins connues : Otrera, Cyrène…
Au programme : empoisonnements, trahisons, meurtres, mutilations, familles de psychopathes, animaux de basse-cour mangeurs d hommes !

Mon avis :

Reçu pour mon anniversaire, je n’ai pu le lire que très récemment… Encore une fois, je suis conquise !

Comme à son habitude, le style de Rick Riordan est toujours aussi fluide, rythmé et plein d’humour. Une fois de plus, nous sommes plongés dans la tête de notre Percy national, qui a pour but, à l’expresse demande son éditeur, d’écrire un livre narrant les aventures des héros grecs.
Construit sur le même modèle que Percy Jackson et les Dieux Grecs, nous avons un chapitre par héros, raconté de manière à fois humoristique et ludique.

Il n’y a pas vraiment d’intrigue, ni d’histoire une fois de plus dans ce HS qui pourrait servir de petite encyclopédie-roman.

Pour ce qui est des personnages, c’est la même histoire : ce ne sont pas des personnages créés par Riordan lui-même, mais des héros de la mythologie grecque. Difficile d’émettre donc un avis.

Pour parler des mythes eux-mêmes… Wahou. Ma connaissance en mythologie grecque était assez lacunaire du point de vue des héros (sortie d’Héraklès et de Persée, j’avoue que les détails et autres informations sur les autres m’étaient presque complètement étrangère).
Et non de non, ça fait du bien de voir des héroïnes grecques badass !! Psyché, qui, par la force de son amour, parvient à une fin heureuse. Atalante, que les hommes craignent. Otrera, première reine des Amazones, amante d’Arès… Ahh… Ça fait du bien !

Je tiens à apporter une précision : tout est extrêmement bien renseigné. Rick Riordan a fait un travail de recherche absolument monstrueux pour offrir un ouvrage le plus complet et le plus proche de la réalité historique et archéologique possible. Sa source principale reste Hésiode, connu pour sa Thégonie. Mais vous connaissez comme moi le problème des mythes anciens : la majorité se répendaient par l’oralité, et donc plusieurs versions d’un même mythe sont parfois possible. Dans ce cas, l’auteur nous en fait aussi part, et pour continuer son écrit, prend parti, et nous le fait savoir.
Donc : pas de panique, ce n’est pas n’importe quoi !

En bref, un tome qui se dévore rapidement, et qui fera la plus grande joie des fans de Percy, comme des férus d’Antiquité !

Citations :

Je sais ce que vous pensez : Si Acrisios craignait tant que sa fille ne donne naissance à un fils, il n’avait qu’à la faire tuer…
Figurez-vous, bande de vicieux, que les dieux ne plaisantaient pas avec les meurtres entre proches parents. (C’est d’autant plus surprenant que c’est eux qui avaient inventé le concept.)


Vous vous demandez sans doute pourquoi les enfants de Méduse avaient cette forme, et comment ils avaient survécu toutes ces années à l’intérieur de son corps. Qu’est-ce que j’en sais, moi ? Je ne fais que vous rapporter ce qu’on m’a raconté. Si vous êtes tellement attachés à la logique, alors vous vous êtes trompés d’univers.


C’est drôle comme l’humeur d’une mère peut changer du tout au tout. Elle rêve de vous étrangler, et à la moindre blessure potentiellement mortelle, elle vous dorlote en vous appelant « mon bébé ».


– J’ai besoin que tu m’aides à attirer l’attention de ce taureau, afin qu’il m’aime en retour…
– On parle d’un taureau, là.
– Merci, je sais ! Mais pour ça, il faudrait qu’il me prenne pour une vache.

Mythe du Minotaure


C’est marrant, mais quel que soit votre niveau de célébrité, les gens qui vous ont vu grandir ne vous prennent jamais au sérieux.


Personne ne devrait jamais connaître la totalité de son destin. C’est trop dangereux, et déprimant. Le secret de la vie, c’est aller de l’avant et de faire de son mieux, en espérant que ça suffira.

Ma note : 17/20

• Scénario – 3/4
• Ecriture/Style – 3.5/4
• Potentiel d’addiction – 3/3
• Personnage – 2/2
• Emotions – 1.5/2
• Originalité/Créativité – 1.5/2
• Suspens – 1/1.5
• Humour – 1.5/1.5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s