Comédie

On purge Bébé ! – Georges Feydeau

couv63444850Caractéristiques : 

  • Auteur – Georges Feydeau
  • Editeur – Hatier
  • Parution – 1910
  • Pages – 126
  • ISBN – 978-2218944819

4ème de couverture : 

Un fabricant de pots de chambre rêve de décrocher le marché du siècle : fournir les armées ! Les stratagèmes pour conclure l’affaire lui réservent bien des surprises. Tout cela parce que bébé refuse d’aller sur le pot.

Mon avis :

Lecture faite dans le cadre de mes cours de littérature sur le théâtre, j’avoue être partie avec un mauvais pressentiment… Pour finalement être comblée !

Le style de Feydeau est très particulier, bourré d’humour, mais aussi de ce petit quelque chose qui fait que cet humour, bien que potache, a une certaine classe, et un naturel absolument époustoufflant ! On a réellement l’impression d’assister à une scène familiale comme il a dû y en avoir des centaines, et non pas un discours de théâtre. De ce fait, le quatrième mur, ce fameux quatrième mur qui me pose tant de difficulté, est presque totalement effacé, et ce n’est que mieux.

Pour ce qui est de l’intrigue, on est sur de l’humour pur et dur. Rien de vraiment philosophique à mon avis (ou bien je suis passée à côté), de trop trop profond… Juste une bonne tranche de rire !

L’histoire est banale à souhait, mais tellement hilarante ! Un vrai régal ! Des personnes qui n’auraient jamais dûes se rencontrer se rencontre, d’autres n’ont de cesse de s’engueuler… HILARANT !

Les personnages sont tous uniques et extrêmement comiques :

Follavoine, le mari, est d’une mauvaise foi absolue ! Mais c’est tellement drôle ! Lui qui est dans le commerce de porcelaine et tente de décrocher un contrat pour de la porcelaine pour pot de chambre, s’offusque d’un seau d’eaux sales… Hilarant je vous dis !

Julie, sa femme, est tout aussi comique que son mari… À ceci près qu’elle crisante à souhait. Nous connaissons tous une personne qui nous agace au plus haut point, mais que l’on tolère, même si on souffle quand elle parle trop. Cette personne, c’est Julie. Ses confrontations avec son mari, mais son entêtement à purger Bébé la rendent fichtrement ridicule.

Il en va de même avec les autres personnages, tous bourrés d’humour et de particularités qui les rendent succulants.

En bref, une pièce de théâtre de boulevard qui mérite d’être connue, lue et relue tant elle est bonne, fraîche, et revigorante ! Le rire sera au rendez-vous, et garanti sans prise de tête !

Citations :

Follavoine – Là-bas, monsieur Chouilloux ! (Chouilloux fait mine d’y aller. Follavoine le retenant.) Non, restez ici, mais regardez là-bas ! (Au moment de lancer son vase.) Suivez-moi bien ! (Le balançant pour lui donner de l’élan) Une !… deux !… trois !… (Lançant le vase et pendant sa trajectoire.) Hop ! Voilà.
(Au moment même où il dit « voilà ! » le vase tombe et se brise ; les deux personnages restent un instant bouche bée, comme stupéfiés.)
Chouilloux, décrivant un demi-cercle autour de Follavoine toujours figé et se trouvant ainsi, face à lui, légèrement au-dessus et à droite, et, parlant, face au public – C’est cassé !
Follavoine – Hein ?
Chouilloux – C’est cassé !
Follavoine – Ah ! oui, c’est… C’est cassé.
Chouilloux, qui est remonté jusqu’à la porte. – Il n’y a pas !… ça n’est pas un effet d’optique.
Follavoine, qui est remonté également. – Non ! non ! C’est bien cassé ! C’est curieux ! Je ne comprends pas ! Car, enfin, je vous jure, c’est la première fois que ça lui arrive.

Ma note : 18/20

• Scénario – 2.75/4
• Ecriture/Style – 4/4
• Potentiel d’addiction – 3/3
• Personnage – 2/2
• Emotions – 2/2
• Originalité/Créativité – 1.5/2
• Suspens – 1.25/1.5
• Humour – 1.5/1.5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s