Fantasy/Fantastique

Rouge Rubis (La trilogie des gemmes 1/3) – Kirsten Gier

couv32853865Caractéristiques : 

  • Auteur – Kirsten Gier
  • Editeur – Milan
  • Parution – 2011
  • Pages – 352
  • ISBN – 978-2745971999

4ème de couverture : 

Elle est le Rubis, la douzième, l’ultime voyageuse. Avec elle, le Cercle est refermé, le secret est révélé. Un secret qui remonte à la nuit des temps.
Gwendolyn est une lycéenne comme les autres. Bon, d’accord, elle voit des fantômes dans les couloirs de son lycée, mais d’abord elle n’en voit qu’un, et puis personne n’est parfait. Pour le reste, c’est le grand ordinaire, avec des profs barbants, une mère exigeante, des frères et soeurs casse-pieds..
Mais lorsqu’elle se retrouve soudain projetée au début du siècle dernier, Gwendolyn panique. Ça ne dure pas très longtemps, mais quand même! Elle qui se croyait banale s’avère être marquée du sceau des veilleurs du temps. De ceux qui voyagent à travers les âges pour accomplir de mystérieuses missions.
De quoi sortir du train-train quotidien…

Mon avis :

Lu dans le cadre de notre premier Live Show avec Steven du blog Steven’s Books et Marie de chez Lecture Rousse, j’avoue rester un brin sceptique, malgré les bons côtés de l’histoire.

Le style est extrêmement fluide, rapide, addictif, mais cependant assez pauvre niveau fantaisies littéraires, et même plus. Dans les premiers chapitres, je l’ai même trouvé trop enfantin. Bien heureusement, au fur et à mesure que notre personnage principal évolue, il évolue lui aussi. Cependant, sa pauvreté le rend très facile à lire, frais et assez agréable. Mais autant prévenir, si vous chercher un livre un peu dark, ou un peu adulte, passez votre chemin. Cela vous évitera une grande frustration.

L’intrigue est quant à elle géniale ! Il est n’est pas rare de trouver une intrigue basé sur le voyage dans le temps, mais est assez inexploitée pour devenir originale. Une intrigue SF qui raviera les fans de Doctor Who, ou même de Retour vers le futur. Vient se greffer à cette intrigue là, une intrigue amoureuse des plus basiques, qui n’est pas désagréable, mais que l’on aurait très bien pu ne pas mettre.

L’histoire… Comme je l’ai dit durant le Live Show, je reste sur ma faim. On nous sert une intrigue de voyage dans le temps avec un potentiel énorme (difficultée de continuom espace-temps, paradoxe, etc), pour avoir quelque chose qui n’est qu’un support à une chose que j’ai encore du mal à définir. On nous sert de surcroît, une romance assez mal menée, qui passe d’un extrême (je te hais) à l’autre (laisse moi t’aimer) en trop peu de temps pour que cela soit plausible et agréable. Toutefois, une histoire, très peu développée malheureusement ici, est au coeur de la saga et est la clef de tout : celle de Lucy et Paul (si je ne me trompe pas dans le prénom de ce dernier). Une histoire pleine de mystères, de suspens, qui donne au roman toute sa dimension intrigante, le plongeant un peu plus dans un épais brouillard. Dommage qu’elle ne soit pas assez exploitée à mon goût.
Le livre entier est bourré d’humour bon enfant, auquel on rit très facilement.

Les personnages… J’ai eu confirmation qu’ils évoluaient pas mal dans les tomes suivants, et bien heureusement j’ai envie de dire !

Gwendoline est une jeune adolescente de 16 ans, mais qui manque cruellement de maturité et d’esprit. Un peu niaise et naïve sur les bords, j’avoue qu’elle m’a pas mal agacée. Mais ce qui la rend attachante, c’est sa nature même. Elle ne fait pas partie de ces héroïnes parfaites qui en cas de pépin impromptus, sauront exactement comment réagir. Face à sa nouvelle situation, Gwen agit comme nous, nous agirions certainement : peur, angoisse, colère, pour finalement craquer et nous mettre à pleurer. C’est exactement ce qui arrive à Gwen : elle est normale. Mais peut être un peu trop… Je sais que quand je me plonge dans un roman, je veux nécessairement retrouvée une héroïne que je peux croiser tous les jours dans la rue.

Gidéon… Autant le dire, je ne le porte pas dans mon coeur, bien loin de là ! Hautain, odieux, méprisant… Il a tout du parfait salaud, et dans les premières scènes avec lui, il nous montre qu’il est plus un petit con qu’autre chose. Mais une fois de plus, son rapport extrême avec la réalité le rend attachant. Quand ses certitudes sont mises à mal par des preuves, on le sent réellement torturé, à ne plus savoir qui croire : Gwen qui apporte des preuves, ou les Veilleurs ? A-t-il subit un bourrage de crâne ? Cependant, son évolution par rapport à Gwen est bien trop abrupte pour en être agréable et réaliste.

Les autres personnages sont tous presque aussi détestable les uns que les autres, faisant alors un peu plus passer Gwen pour une pauvre petite victime. Cependant, Maddy relève le niveau ! J’adore ce personnage ! Extrêmement attachant, plein d’humour et un peu perché… Elle m’a rappelé Luna Lovegood.

Cete chronique peut parraître négative, mais ce n’est absolument pas le cas. Je suis simplement frustrée, un peu comme avec Possession d’Elena Johnson. J’ai vu une intrigue avec un potentiel énorme, et je l’attendais avec un autre traitement. Je l’attendais avec un peu plus de noirceur, avec des traits un peu plus adulte… Mais non. Frustrée, mais pas dégoûtée.

En bref, un livre qui n’est qu’une préface à des tomes suivants qui, je le sens, doivent être bien meilleurs. J’ai passé un très agréable moment, malgré mes déboires avec les personnages.

Citations :

–  Je sais que tu as peur, mais tout ça m’a plutôt l’air cool. Je veux dire, c’est une véritable aventure, Gwen. Et tu es en plein dedans !
Oui. Je suis en plein dedans.
Quelle merde !


–  Je pense que cette mise en garde est totalement superflue, mon oncle, dit Gideon en se croisant les bras sur la poitrine. Elle n’est définitivement pas mon genre.
« Elle », c’était moi.


C’était quoi déjà ce mot de passe ? Je n’avais dans la tête que Qua nesquick mosquitos. Il fallait absolument que je fasse l’acquisition d’un autre cerveau.

Ma note : 15.25/20

• Scénario – 3.5/4
• Ecriture/Style – 2.75/4
• Potentiel d’addiction – 3/3
• Personnage – 1.25/2
• Emotions – 1.25/2
• Originalité/Créativité – 1.5/2
• Suspens – 1/1.5
• Humour – 1/1.5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s