Historique·Jeunesse

Blue Watch -John Harvey

couv14812981Caractéristiques : 

  • Auteur – John Harvey
  • Editeur – Syros
  • Parution – 2015
  • Pages – 302
  • ISBN – 978-2748514605

4ème de couverture :

En 1939, le jeune Jack Riley est évacué de Londres menacée par les bombardements, et envoyé chez des fermiers qui l’exploitent. Il s’enfuit et revient à Londres où il retrouve son père, pompier dans l’unité Blue Watch. Jack veut lui aussi se rendre utile.

Mon avis :

Reçu dans le cadre de l’ExploBook, je remercie chaleureusement l’équipe de lecteurs.com de leur patience face aux différents problèmes survenus… Une chose est sûre : je ne regrette absolument pas d’avoir participé au projet !

Le style de John Harvey, bien que destiné à un public jeune, est loin d’être niais et bâclé, bien au contraire ! De ce fait, les plus jeunes pourront apprécier un style fluide et riche pour leur niveau, et les plus grands un style poignant et fluide, sans être prise de tête. J’avoue qu’en me plongeant dedans, je m’attendais à trouver quelque chose proche du style employé dans L’Ombre de Thésée, quelque chose de clairement axé jeunesse et uniquement jeunesse. Et bien non ! D’autant plus qu’il flotte une ambiance assez lourde tout au long du roman… Un peu angoissante, pesante… Une atmosphère de tension et de crainte, qui devait, je pense, couvrir tout Londres durant le Blitz, comme c’est décrit dans le roman.

L’intrigue est somme de toute basique : un jeune adolescent s’enfuit de la campagne où il a été envoyé durant l’année 1940 pour retrouver son père, pompier auxiliaire, à Londres, et qui veut s’engager dans l’effort de guerre. Une trame toute simple, mais au combien puissante et prenante !

L’histoire quant à elle, est poignante, touchante… L’exploitation du sujet a été magnifiquement faite je trouve : réussir à montrer et plonger le lecteur en plein dans le quotidien des londoniens durant le Blitz, sans pour autant faire quelque chose de mélodramatique et larmoyant… Au contraire, le livre est rythmé par un sentiment d’espoir sous-jacent. D’autant plus que le personnage de Jack, et toute sa famille, sont extrêmement attachants, et vrais. Peut-être un peu stéréotypés et certaines actions peut-être un peu trop faciles… Mais rien qui ne sortent trop de l’ordinaire.

Les personnages sont assez simples, mais très attachants.

Jack, ce jeune adolescent de même pas quinze ans, plein de courage et de bonne volonté… Je l’ai beaucoup aimé, dans sa simplicité d’esprit et de coeur.

Ben, son père, qui malgré un travail contraignant, a su être présent pour son fils dans les moments les plus critiques.

Lilith… Qu’est-ce que j’ai pu aimer ce personnage ! Mystérieuse et intriguante tout à la fois, elle est déterminée et belle à sa manière. Sans compter sur son histoire personnelle, loin d’être simple, qui la rend encore plus attachante.

Je commençais à entrer dans panne de lecture… Entre un roman qui me dégoûte franchement, même en cherchant les points positifs, et un autre qui me terrorise tellement ce qui est écrit est flippant (oui, je suis une petite nature…), Blue Watch a su être ma bouffée d’oxygène qui m’a sauvé in extremis d’une grosse panne de lecture… Et le mieux ? Je l’ai lu en une journée. Ouais. Je l’ai bouffé, on peut le dire.
La seule chose que je pourrais lui repprocher, c’est une fin beaucoup beaucoup trop abrupte…

En bref, un roman historique poignant et frais, qui conviendra aux jeunes comme aux plus grands !

Citations :

– Écoute, reprit Ben, il est bien rentré tout seul du Cambridgeshire, non ? Et c’était en plein black-out et tout. Il ne va pas se perdre ici, là où il a grandi.
– Et s’il avait encore fugué ? Qu’est-ce que tu dis de ça ?
– Il n’a pas fugué. Bon, il reste du thé, oui ou non ?
Lorsque la sonnette retentit, Ben bondit si vite pour aller ouvrir qu’il envoya voler sa tasse et sa soucoupe. Inquiet ? Pensez-vous. Quelle idée !


– Jack, ça ne sert à rien de te fâcher.
– Je ne me fâche pas.
– Ni de crier.
– Je ne crie pas.
Lilith porta la main à sa bouche pour réprimer un éclat de rire.
– Bien sûr que non, Jack. Bien sûr que non. C’est juste que le reste du monde est soudain devenu très silencieux.

Ma note : 16.25/20

• Scénario – 3.5/4
• Ecriture/Style – 3.25/4
• Potentiel d’addiction – 3/3
• Personnage – 1.5/2
• Emotions – 1.5/2
• Originalité/Créativité – 1.5/2
• Suspens – 1/1.5
• Humour – 1/1.5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s