Dystopie·Romance

La Sélection (La Sélection 1/9) – Kiera Cass

couv3194547Caractéristiques : 

  • Auteur – Kiera Cass
  • Editeur – Robert Laffont
  • Parution – 2012
  • Pages – 343
  • ISBN – 978-2221129289

4ème de couverture : 

35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie.
Quand la dystopie rencontre le conte de fées !

Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne…
Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d’Illeá, la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d’office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu’elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles…
Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés : l’existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu’elle n’aurait jamais osé imaginer ?

Mon avis :

Lu dans le cadre du challenge Les Filles de Mrs Bennet, je m’attendais un truc niant et culcul la praline, il faut bien se l’avouer. Comme quoi, les apparences sont trompeuses.

Le style est très plaisant. Extrêmement fluide et très addictif, il me rappelle un peu celui de Veronica Roth et de Suzanne Collins. Cependant, il reste assez simpliste et minimaliste, avec peu de figure de style, ce qui est dommage je trouve…

L’intrigue elle, reste une intrigue de roman pour ado à fond dystopique, qui mêle à tout un business géo-éco-politique un brin d’amour et de légèreté…

L’histoire… J’avoue que j’avais beaucoup d’appréhension. Une sélection pour un mariage princier… J’avais peur que ça ne tourne trop autour des paillettes, et que ça fasse un mauvais remake des films Barbie de mon enfance. Et contre toute attente, ce n’est absolument pas pompeux, bien au contraire ! Kiera Cass a réussi à trouvé le juste équilibre pour faire quelque chose de concret et d’excellent, sans virer dans le nunuche. Certes, on est dans un univers de princesse, paillettes, talons et jolies robes (je veux leurs robes bon sang !), mais rien n’est vraiment excessif.

L’auteure nous offre ici une palette de personnage absolument énorme, et très diversifiée.

America, une jeune fille de 17 ans, issue de la caste 5, est notre héroïne principale. Dans le genre rebelle, et avec un franc-parlé parfois discutable, j’ai beaucoup aimé ce personnage. Elle ne laisse pas les pailettes et la compétition la changé, modifier sa personnalité. Même si parfois, je l’avoue, je lui en aurait bien mise une pour lui secouer les puces ou la faire revenir sur terre, elle reste très agréable. J’ai lu dans pas mal de critiques que beaucoup la trouvait trop parfaite. Dire que ce n’est pas le cas serait faux. Elle peut être un poil trop parfaite, mais cela reste raisonnable. Rien qui ne soit hors du commun. Katniss est exactement du même accabit, voir même plus.

Aspen, l’amour interdit d’America, un gars de la caste 6…. Je hais ce personnage. Vraiment. Au début, on l’aime bien, on le trouve mignon… Mais après, tout s’effondre. Jouer avec le coeur et la vie d’une personne comme il le fait et absolument ignoble. (haine qui se confirme dans la lecture du tome 2 – la chronique arrive bientôt – et du début du tome 3 – qui est ma lecture en cours -)

Maxon… Moi qui d’ordinaire, préfère les « mauvais garçons » dans les livres, ceux qui ne sont pas tout beau, tout joli, tout parfait, je dois avouer que Maxon a su me faire craquer. Loin d’être pompeux, il est très chevalresque, romantique, voir même fleur-bleue, mais ce n’est absolument pas dérangeant. Cela parraît tellement naturel et non sur-fait, que le charme s’oppère très vite.

J’ai beaucoup aimé les personnages secondaires, principalement Marlee, la meilleure amie d’America, ainsi que les trois femmes de chambres de cette dernière, qui sont de véritables phénomènes !

Le seul bémol que je pourrais donner à ce livre, est peut-être qu’il est trop stéréotypé au niveau des personnages. Parmi les candidates, on a bien évidemment America, la tête brûlée en quelque sorte, mais aussi des filles coquête à l’extrême, trop timide… Et que serait une compétition de ce genre sans une bonne grosse garce de première catégorie ? Ces stéréotypes sont présents, mais loin d’être dérangeants : ils ne volent pas la vedette et ne détruisent pas le plaisir de la lecture de cette histoire.

En bref, un livre qui se lit extrêmement facilement et qui vous fera voyager et voir des paillettes. Vite, la suite ! Je le conseille à toutes personnes voulant s’évader, et s’imaginer se promenant dans les jardins royaux avec le beau Maxon…

Citations :

Il va me demander en mariage, cela ne fait plus aucun doute.
Son prénom tourne en boucle dsous mon crâne. Aspen, Aspen, Aspen… Je remonte sagement la file, je signe un registre au guichet afin de confirmer mes réponses au formulaire, je m’assieds sur un tabouret, je me recoiffe à la va-vite, je pivote vers le photographe…
… et je lui présente le sourire le plus radieux de tout Illéa.


Le seul endroit où je me sens en sécurité, c’est dans les bras de mon père.


J’ai du mal à croire que tant de gens me tiennent en si haute estime. Suis-je la seule à avoir pleine conscience de mes défauts ?


Ce n’est pas très honnête de garder ses secrets pour soi tout en soutirant ceux de ses amis.

Ma note : 17.75/20

• Scénario – 3.5/4
• Ecriture/Style – 3/4
• Potentiel d’addiction – 3/3
• Personnage – 1.75/2
• Emotions – 2/2
• Originalité/Créativité – 2/2
• Suspens – 1.5/1.5
• Humour – 1/1.5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s