Fantasy/Fantastique

La clairière du lion (La Porte 1/7) – Anthony-Luc Douzet

51gx2elhpl-_sy344_bo1204203200_Caractéristiques : 

  • Auteur – Anthony-Luc Douzet
  • Editeur – Magic Tales
  • Parution – 2007
  • Pages – 304
  • ISBN – 978-1489539342

4ème de couverture : 

Rien n’avait préparé l’agent d’Europol Richard Pleasance à une si brutale descente aux enfers. La Porte au Lion, tombeau d’un prince roumain vient d’être profanée, alors que le lieu est réputé scellé pour l’éternité. Qu’ont en commun Brasov petit village roumain, Ikar marchand grec du XVe siècle, un alchimiste et une cambrioleuse dans le Pékin des J.O 2008 ? Un gouffre d’éternité sépare tous ces éléments. Et pourtant, une clef les unit. Au travers de trois histoires parallèles que le lecteur devra lire dans une construction romanesque inédite , La Porte offre la vérité sur un mythe populaire contemporain.

Mon avis : 

Conseillé par l’auteur lui-même (que je remercie !), je me lancer dans l’aventure de La Porte… Une aventure qui a mal commencé, mais qui n’aurait pas pu mieux se terminer !

Dès les premières lignes, j’ai été complètement absorbé par le style très fluide, riche, et assez poétique parfois il faut le dire de l’auteur. Je ne m’attendais pas à quelque chose d’une aussi bonne qualité. Les paysages sont merveilleusement bien décrit, au point que j’arrivais à m’en faire une idée encore plus nette qu’elle ne l’aurait été si j’y étais vraiment. Un vrai régal !

L’intrigue, dès le départ, je la savais complexe. Et c’est certainement là que j’ai eu un peu de mal. Ce premier tome est, je pense, plus une mise en jambe pour la suite, une sorte de préparation avant d’entrer dans le vif du sujet.  De ce fait, j’ai eu beaucoup de mal à voir l’intrigue de fond, voir même, je ne l’ai pas vu du tout, jusqu’à plus de la moitié du livre, moment où une première révélation nous tombe dessus. J’ai donc eu beaucoup de mal a avancer dans ma lecture, tout simplement parce que je ne voyais pas le fil rouge qui reliait ces trois histoires, et que j’avais une impression de décousu.

L’histoire… Enfin, les histoires. Car en réalité, on suit parallèlement trois histoires. Les chapitres sont subdivisés en trois parties, une partie par histoire. Ainsi, on alterne à chaque fois. C’est un principe qui est assez rafraîchissant je trouve, qui donne une sensation de fraîcheur et surtout de légèreté. On a tous déjà connu un livre dont les chapitres alternent différents point de vu, et se frapper presque 100 pages d’un point de vu qu’on n’aime pas… L’horreur.
Cette division des chapitres n’est pas une chose qui m’a dérangée bien au contraire, mais cela peu en gêner certains. Le seul bémol, est qu’au départ, cela donne une impression de longueur… Alors qu’à la fin, tout s’enchaîne à une vitesse folle. Impressionnant je dois dire.

Les personnages eux, sont assez attachants mais sans plus. Hormis Richard Pleasance qui tient un rôle un peu plus important, tous ne sont que des supports à l’intrigue. On nous le fait très bien ressentir, et je trouve ça vraiment merveilleux.

Comme dit plus haut, la première moitié du livre a vraiment été très longue à la lecture (presque un mois et demis tout de même…) alors que la seconde moitié fut bien plus vite terminée (moins de deux jours). Pourquoi tout lire d’un seul coup ? On voit enfin le fil rouge. Enfin fil… À cette échelle, c’est plus un câble. La première révélation tombe, et elle m’a fait l’effet d’une claque. Une très, grosse claque.

En bref, un livre qui est proche du coup de coeur sans en être un, qui avait mal commencé mais qui se termine très bien… Ah oui… Pourquoi ce cliffhanger !? On ne peut pas finir un livre comme ça c’est pas possible !!! J’ai besoin de la suite !

Citations :

Seule cette gueule de lion qui dominait la clairière semblait connaître la vérité. Et elle la connaissait. Mais, une vérité est toujours source d’ennuis. C’était sans compter le fait que la vérité tend toujours à être connue et dévoilée.

Ma note : 15.75/20

• Scénario – 3.75/4
• Ecriture/Style – 4/4
• Potentiel d’addiction – 1.75/3
• Personnage – 1/2
• Emotions – 1.25/2
• Originalité/Créativité – 2/2
• Suspens – 1/1.5
• Humour – 0.5/1.5
• Bonus « Récit documenté » : +0.5pt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s