Roman/Polar Noir·Thriller

Puzzle – Franck Thilliez

couv64376664Caractéristiques :

  • Auteur – Franck Thilliez
  • Editeur – Pocket
  • Parution – 2013
  • Pages – 480
  • ISBN – 978-2266246446

4ème de couverture : 

Et si on vous demandait de mourir… dans un jeu ?

Ilan et Chloé, deux jeunes gens spécialistes des chasses au trésor ont rêvé des années durant de participer à la partie ultime, d’un jeu mystérieux dont on ne connaît pas les règles, dont on ne connaît pas l’entrée, et dont on ne sait même pas s’il existe. Mais dont on connaît le nom : Paranoïa.
Lorsqu’un an après leur rupture Chloé réapparaît dans la vie d’Illan en lui annonçant qu’elle sait comment jouer, ce dernier a totalement rompu avec l’univers des jeux, et vit isolé dans la maison de ses parents disparus en mer. Officiellement morts, mais Ilan est persuadé qu’ils ont été enlevés à cause de leurs recherches scientifiques. Après avoir refusé l’aventure, Illan cède alors que Chloé lui fait part de la rumeur : le gagnant remporterait 300 000 euros.
Après un premier jeu de pistes dans Paris, les deux amis sont enfin sélectionnés. C’est alors qu’ils découvrent la règle numéro 1 : « Quoiqu’il arrive, rien de ce que vous allez vivre n’est la réalité. Il s’agit d’un jeu. », rapidement suivie, à leur arrivée sur les lieux du jeu – un gigantesque bâtiment isolé en pleine montagne appelé Complexe psychiatrique de Swanessong – de la règle numéro 2 : « L’un d’entre vous va mourir. »
Quand les joueurs découvrent le premier cadavre, quand Illan retrouve dans le jeu des informations liées à la disparition de ses parents, la distinction entre le jeu et la réalité est de plus en plus difficile à faire…
Et Paranoia peut alors réellement commencer…

Mon avis :

Entre deux exercices de grec ancien, on fait une chronique ! Aujourd’hui, le roman qui m’a donné une frousse pas possible.

Le style de Franck Thilliez est extrêmement fluide, et très captivant. Dès les premières lignes, on est plongé au coeur d’une intrigue qui se révèlera par la suite, bien plus complexe et terrifiante qu’elle ne le laisse croire. Tantôt doux, tantôt terrifiant, il saura vous prendre entre ses doigts crochus pour ne plus vous lâcher.

L’intrigue est… Indescriptible. Elle que l’on pense relativement simple au départ, s’avère être un véritable piège qui se referme sur vous au fil des pages,  jusqu’à vous bloquer complètement. Mais pourquoi ça ? Qui est-ce vraiment ? Que de questions qui finalement ne trouvent réponse qu’à la toute fin du tome même si, pour ma part, j’avais eu un bon (ou mauvais, tout dépends du point de vue) présentiment sur la chose.

L’histoire quant à elle… On finit par suivre des joueurs dans un hôpital psychiatrique désaffecté. Sans rien dévoilé, sachez simplement ceci : il faut déjà être à moitié psychopathe pour pondre un truc pareil. Franchement. Jamais de ma vie je n’ai été aussi tendue et je n’ai eu aussi peur qu’en lisant ce bouquin. C’est juste… Wahou. À couper le souffle. Mais fallait avoir l’idée (dixit celle qui s’est fait un trip sanglant sur Jack l’Eventreur dans une nouvelle…).

Les personnages sont extrêmement poignants, même si dès le départ, on sent que quelque chose cloche.

Ilan, le personnage que l’on suit, est je pense de base, un candidat fort recommandable pour une psychothérapie. Traumatisme par la mort de ses parents, quelques peu amorphe quant à sa vie, mais qui se révèle être quelqu’un d’assez paranoïaque et colérique… Je ne savais jamais trop sur quel pied danser avec lui.

Chloé a eu le don incroyable de m’exaspérer. Vraiment… Cette fille me dégoûte à un point inimaginable. Douter d’Ilan, et ne voir plus que le jeu, quitte à le perdre, lui qui est un ami mais qui fut bien plus… Je trouve ça dégueulasse.

Les autres personnages sont aussi intrigants et ingrats, mais à qui on s’attache assez vite.

En bref, un thriller psychologique qui vous prendra aux tripes et bien plus. Proche du coup de coeur, mais n’en est pas un. Je le déconseille fortement à toutes les personnes sensibles ! Pour commencer dans ce genre là, il y a des livres bien plus abordables. Mais après si vous êtes un peu maso sur les bords…

Citations :

Guérir, c’est aller à la rencontre d’une partie de soi-même, celle qui a été volontairement occultée par l’esprit.


La tentative de suicide n’était que l’expression finale d’une folie intérieure.


– La discussion a l’air houleuse, fit remarquer Chloé. Qu’est-ce qu’ils peuvent bien se raconter ?
– Une histoire drôle ? Genre, quelle est la différence entre un bonhomme de neige et une bonne femme de neige ?
– Et c’est ?
– Deux boules de neige.
– T’as jamais été doué pour l’humour.

Ma note : 18.75/20

• Scénario – 4/4
• Ecriture/Style – 3.75/4
• Potentiel d’addiction – 3/3
• Personnage – 1.5/2
• Emotions – 2/2
• Originalité/Créativité – 2/2
• Suspens – 1.5/1.5
• Humour – 0.5/1.5
• Bonus « Frisson » : +0.5pt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s