Érotique·Coup de coeur·Romance

After we collided (After 2/5) – Anna Todd

couv39944646Caractéristiques :

  • Auteur – Anna Todd
  • Éditeur – Hugo Roman
  • Parution – 2015
  • Pages – 707
  • ISBN – 978-2253194590

4ème de couverture : 

Hardin n’a rien à perdre… sauf elle. Après leur rencontre la vie ne sera plus jamais la même. Après un début tumultueux, la relation de Tessa et Hardin semblait bien partie. Tessa sait qu’Hardin peut être cruel, mais quand les origines de leur relation et son mystérieux passé lui sont révélés, cela lui fait l’effet d’une bombe. Tessa est hors d’elle. Hardin sera toujours… Hardin. Mais est-il vraiment le mec dont Tessa est tombé éperdument amoureuse, en dépit de son caractère colérique, ou est-il un étranger, un menteur depuis le début ? Doit-elle s’en séparer ? Ce n’est pas si facile. Le souvenir de ses bras autour d’elle… de sa peau qui l’électrise… de leurs nuits passionnées, trouble son jugement. Pourtant, Tessa n’est pas sûr qu’elle pourra supporter une autre promesse non tenue. Elle a mis toute sa vie entre parenthèses pour Hardin – l’université, ses amis, sa relation avec sa mère, son petit ami, même son début de carrière. Mais elle a besoin de lui pour avancer. Hardin sait qu’il a fait une erreur, peut-être la plus grande de sa vie, mais il veut se battre pour elle ! Mais peut-il changer ? Va-t-il changer… par amour ?

Mon avis :

Encore une fois, Anna Todd a fait un du bon boulot !
Dans ma précédente chronique sur le tome 1, je notais déjà un style particulièrement agréable, fluide et assez riche. Je ne pensais pas qu’il s’améliorerait ! Le style est toujours aussi fluide, le vocabulaire employé est à la fois plus diversifié, plus précis, plus juste, plus soutenu… Plus un peu tout ! Un véritable régal (pour une fois qu’on nous sert de l’érotisme bien écrit, on ne va pas se plaindre !). Anna Todd a un réel style, bien présent et bien trempé, qui nous laisse pantelant le long des pages, insinuant ce petit quelque chose en nous qui nous fait tourner les pages, encore et encore, malgré la douleur et les larmes, jusqu’à plus soif, jusqu’au bout de la nuit.

L’intrigue, elle, est bien plus prenante que celle du premier tome. Elle reste classique pour de la romance, mais tellement bien menée et tellement profonde ! Dans la Saison 1, on a affaire à une romance complexe, et brûlante. La Saison 2, elle, est bien plus… Adulte je dirais. Très axé sur la douleur de la séparation, du déchirement d’un amour perdu / amour à sens unique, on est plongé dans la tête de Tessa et (youpiii !!) du ténébreux Hardin. Un passage en particulier en milieu de roman m’a fait un effet absolument énorme… Tant ce passage suinte la douleur, j’ai ressenti cette rupture supplémentaire comme si c’était la mienne (dixit la célibataire aguerrie). C’était assez trash et assez perturbant. Mais au moins, cela prouve une chose : le récit s’ancre un peu plus dans la réalité, et la puissance du style d’Anna Todd n’en est que décuplée.

Les personnages… Chose que nous n’avons pas dans le tome précédent mais qui est – à mon avis – une très bonne idée, c’est d’intégrer des chapitres du point de vu interne d’Hardin Scott. Véritable bombe, on plonge enfin dans la tête de cet homme déchiré plein de tatouages et de mystères. Totalement mis à nu, on ne nous cache rien. On comprend bien mieux Hardin, et trouve même une certaine logique à ses actions explosives… Jusqu’à nous faire tomber amoureux de cet être parfait dans ses imperfections. Honnêtement, il aura beau être un bon connard parfois (bon, okay, souvent), mais… Piooouuufffff. Il est impossible de le détester.
Tessa, elle, est encore plus paumée qu’elle ne l’était dans le premier tome. Mais je trouve que son personnage commence à tourner en rond (heureusement que la révélation du dernier mot du tome remet un peu de piquant). Par là, j’entends qu’elle se pose toujours les mêmes questions, a toujours les mêmes doutes, les mêmes réactions… Et surtout, on comprend enfin pourquoi elle souffre autant : elle réfléchis beaucoup trop. (ATTENTION, AVIS PERSONNEL ET SUBJECTIF EN APPROCHE). « La vie est un combat perpétuel. Entre le cerveau et le coeur. Entre la conscience et les sentiments. Entre la raison et la passion. Les grands maîtres d’arts martiaux le disent : on ne réfléchit pas un combat, il faut le vivre, le faire à l’instinct, aux réflexes. Sans réfléchir. Agir. La vie suit la même loi : la vie ne se réfléchit pas, elle se vit, elle se joue aux pressentiments, aux réflexes, aux passions. Sans réfléchir. Vivre. » Tessa, dans sa manie à vouloir tout organiser et contrôler, se perd dans ses sentiments destructeurs, et en oublie de profiter. J’entends que parfois, j’ai l’impression qu’elle agit comme une femme de plus de trente ans, mariée avec des enfants à change, et non comme l’ados de dix-neuf ans qu’elle est.

Je note aussi qu’il y a eu un travail très prononcé sur la différence des deux protagonistes : Tessa, polie, gentille, ayant reçue une éducation stricte, et Hardin, le bad-boy tatoué, hautain et désagréable, libre penseur et connard fini à ses heures perdues. Le contraste très souligné tout au long de la saga (certainement pour marqué le caractère improbable de leur histoire), et encore plus accentué que l’on a accès aux pensées d’Hardin. Le clivage est très net : Tessa est polie, organisé en pensées. Du côté d’Hardin, c’est le foutoir, sans trop d’organisation, emplie de passion, et agrémenté d’un langage très fleurit. Ce qui donne un caractère encore plus réel à ses personnages fictifs. Vraiment une très bonne initiative.

En bref, un tome qui s’est révélé être au dessus de mes attentes ! Seul bémol : vous enterrez votre sommeil avec ce roman… Le tome 1 m’avait déjà tenue éveillée jusqu’à 4h du matin passée. Celui-ci y est allé encore plus fort. Alliez chaleur, moustiques, insomnies, avec After, et cela donne un tome 2 terminé à 5h50… Attention donc, très addictif !

Citations :

– Si tu n’es pas ému, pas même un tout petit peu par ta lecture, c’est que tu ne lis pas le bon livre. J’aime à penser que chaque roman que j’ai lu est devenu une partie de moi, qu’il m’a façonné d’une certaine manière.


Parfois, il est plus sage de rester dans les ténèbres que d’être aveuglé par la lumière.


Après quelques secondes de silence, elle se tourne vers moi.
– C’est ton anniversaire demain. Qu’est-ce que tu as prévu ?
Merde.


Nate et Logan me lâchent devant le gymnase et je dois admettre que j’ai un peu la trouille de voir Tessa. Je me demande comment elle s’est coiffée aujourd’hui et si elle porte ce pantalon que j’aime tant.
Je déconne complètement, ou quoi ? Ca me troue toujours de constater à quel point je pense aux trucs les plus cons. Il y a des mois, si quelqu’un m’avait dit que je divaguerais en pensant à la coiffure d’une fille, je lui aurait pété les dents. Et me voilà à espérer qu’elle ait attaché ses cheveux pour que je puisse voir son visage. »

(et ceci n’est qu’un aperçu du potentiel en injure de notre cher Hardin)

Ma note : 17/20

• Scénario – 3/4
• Ecriture/Style – 3.5/4
• Potentiel d’addiction – 3/3
• Personnage – 2/2
• Emotions – 2/2
• Originalité/Créativité – 1.5/2
• Suspens – 1/1.5
• Humour – 1/1.5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s