Dystopie

Allegiant (Divergent 3/4) – Veronica Roth

couv50384386Caractéristiques :

  • Auteur – Veronica Roth
  • Éditeur – Nathan
  • Parution – 2014
  • Pages – 461
  • ISBN – 978-2092532324

4ème de couverture : 

Tris et ses alliés ont réussi à renverser les Érudits. Les sans-faction mettent alors en place une dictature, imposant à tous la disparition des factions. Plutôt que de se plier à ce nouveau pouvoir totalitaire, Tris, Tobias et leurs amis choisissent de s’échapper. Le monde qu’ils découvrent au-delà de la Clôture ne correspond en rien à ce qu’on leur a dit. Ils apprennent ainsi que leur ville, Chicago, fait partie d’une expérience censée sauver l’humanité contre sa propre dégénérescence. Mais l’humanité peut-elle être sauvée contre elle-même ?

Mon avis :

Wahou. Au sortir de Insurgent, j’ai bien cru qu’il n’y aurait toujours pas d’action. Soyons clair : ce tome est un concentré de révélations et d’action (pour notre plus grande joie à nous, lecteurs !!).

Le style employé est beaucoup plus précis et percutant, et cela est d’autant plus mis en valeur que dans tout le tome, les personnages sont principalement dans un état d’incompréhension et de perte totale et absolue de tout leurs repères. Mais surtout, il y a une explosion de révélations qui rendent l’intrigue politique beaucoup plus intéressante et complexe ! Choquante, immorale… Mais qui, malheureusement, dépeint assez bien notre société actuelle, où tout le monde doit être rangé dans une case… Soit on est très courageux et fonceur, ou très intelligent et manipulateur, ou porté sur les autres… Mais que fait-on lorsqu’on ne rentre pas dans une case ? On est divergent, rejeté, pourchassé… Constamment en danger, parce qu’on refuse de se plier à une pseudo-normalité.

L’intrigue en elle même repose surtout sur la réaction et l’action des personnages face à une certaine réaction. De fil en aiguille, de révélation en révélation, Veronica Roth a réussi à tisser un pull aux mailles très serrées et mes dieux, tellement bien ! Cependant, elle utilise souvent les mêmes ressorts. Les plus futés d’entre vous pourrons peut-être deviner le prochain rebondissement. Mais pour ma part, totalement plongé dans le livre comme j’étais, je ne voyais strictement rien venir !

Les personnages… La narration se fait alternativement du point de vue de Tobias et de Tris, ce qui nous donne plus d’information sur les ressentis, et les modes de penser de chacun. Mais putain, ces tartes que j’avais envie de mettre à Tobias ! Pourtant, tout le monde sait que ce personnage est un de mes perso’ masculin préféré mais là…. Arrrrggggg à coup d’espadrilles je l’aurais pris !

Mais coup de fort de Veronica Roth : elle joue merveilleusement bien avec nos émotions et, un peu à la manière de Guillaume Musso, coupe les chapitres aux endroits les plus stratégiques (donc plus ou moins agréable pour nous lecteurs). Mais non. NON ! Je suis une traumatisée d’Allegiant, et je pense que je ne m’en remettrai jamais. Autant vous prévenir : préparez les mouchoirs, et un bon nombre… Ce n’est pas pour des broutilles que j’ai été inconsolable pendant presque une semaine, que j’ai encore un pincement au coeur en y repensant, et que j’ai fait le plus gros Hangover de ma vie… Breeeef !

De plus, ce tome décris à la perfection (je trouve), le genre de société dans laquelle nous vivons actuellement. Après réflexion, les ponts avec notre réalité sont assez nombreux, et, il faut bien se le dire, assez perturbant. Souvent dans les dystopies, on a toujours une même sorte de pouvoir mis en place, mais ici… C’est en quelque sorte une double dystopie, et ça, c’est fort. Je ne vais pas en dire plus, sinon, je vais en spoiler certains, et je tiens à ma vie…

Rare sont les derniers livres de séries qui sont bons. La plupart sentent à plein nez le tome de trop comme j’aime le dire, ou bien sont mauvais, moins bien travaillé, ou bien, manque de rebondissement ou d’air frais, on se lasse… Et bien pas pour cette fin de série qui, au contraire, est plus qu’explosive ! Je recommande donc trèèèèèès chaleureusement.

Ma note : 18.75/20

• Scénario – 3/4
• Ecriture/Style – 3/4
• Potentiel d’addiction – 3/3
• Personnage – 2/2
• Créativité – 1.75/2
• Originalité – 2/2
• Suspens – 1.5/1.5
• Humour – 1/1.5
• Bonus « Révélation à répétition » : +1pt
• Bonus « Petits mouchoirs » : +0.5pt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s